Accueil / Actuaité / UN ARRETE INTERMINISTERIEL EN COURS D’ELABORATION POUR LE CONTROLE DES PRODUITS ROUGES ET CERAMIQUES

 

Un arrêté interministériel exigeant le contrôle de la qualité et la conformité aux normes des produits rouges et céramiques est en cours d’élaboration, a indiqué le ministre de l’Industrie et des Mines Mr. Abdesselam Bouchouareb, lors d’une visite d’inspection au CETIM, filiale du Groupe GICA.

Cet arrêté sera promulgué « très vite », a précisé M.Bouchouareb, appelant les cadres du Centre d’Etudes et de services Technologiques de l’Industrie des Matériaux de construction (CETIM) à se préparer pour faire face à ce nouveau plan de charge.

Le ministre a souligné, dans ce sens, la nécessité de protéger la santé et la sécurité du consommateur ainsi que l’économie nationale, déplorant l’existence sur le marché de produits non conformes aux normes et qui concurrencent d’ « une manière malhonnête » la production locale.

Outre les projets en cours de réalisation dans la filière ciment, le Groupe industriel des Ciments d’Algérie (GICA) s’oriente, conformément aux orientations des pouvoirs publics, vers d’autres créneaux comme la production des bétons, a rappelé le ministre.

Pour M. Bouchouareb, le « plus important » est de préparer les plateformes nécessaires pour exporter les excédents de production des ciments et autres produits.

Le ministre appelle, par ailleurs, les cadres du CETIM à s’orienter vers l’expertise dans des matériaux tels que le verre et le rond à béton.

« D’ici fin 2017, l’Algérie enregistrera un excédent de production de rond à béton, d’où la nécessité de mettre en place les plateformes nécessaires pour l’exportation », a-t-il souligné.

« Nous avons appris à importer et s’organiser pour cela. Maintenant nous devons savoir s’organiser pour pouvoir exporter », a-t-il lancé à l’adresse des cadres du CETIM, ajoutant que la mission de cet organisme est de participer d’une manière « significative » et « déterminante » dans le processus d’exportation.